Déroulement d’une enquête épidémiologique d’une personne atteinte de la COVID-19

Le texte qui suit s’adresse aux personnes ayant des symptômes, qui ne sont pas hospitalisées et qui ne travaillent pas dans le milieu de la santé.

Tout d’abord, lorsqu’une personne passe le test de détection de la Covid-19, elle doit se mettre en isolement à son domicile jusqu’à l’obtention de son résultat. Ce résultat peut être positif ou négatif.

Lorsque le cas est négatif, on demande à la personne de reprendre ses activités régulières lorsque les symptômes sont disparus.

Lorsque le résultat est positif, le médecin traitant de la personne est avisé. On demande à la personne de rester en isolement au moins quatorze jours. On lui demande aussi d’observer l’évolution de ses symptômes. Si les symptômes s’aggravent sérieusement, on lui demande de consulter son médecin traitant ou de se rendre à l’urgence. Quand elle aura complété ses 14 jours d’isolement, la personne pourra reprendre ses activités régulières si elle n’a pas eu de fièvre depuis au moins deux jours sans avoir pris de médicament et si les symptômes sont disparus depuis une journée au moins. Dans le cas contraire, l’isolement se continue jusqu’à ce ces conditions soient remplies.

Lors de la première entrevue avec la personne atteinte de la Covid-19, on identifie toutes les personnes qui sont entrées en contact avec elle pendant sa période de contagion.

Par la suite, l’équipe de Santé publique appelle tous ces contacts. Elle les avise qu’elles ont été en contact avec une personne atteinte de la maladie.

On demande à toutes ces personnes de se mettre en isolement pour quatorze jours et de surveiller l’apparition de symptômes. Si des symptômes apparaissent, les personnes doivent appeler au 1 877 644 4545 pour obtenir un test pour la Covid-19.

Si les personnes ne développent pas de symptôme ou si le test revient négatif, elles doivent compléter leur isolement de quatorze jours avant de reprendre leurs activités régulières.

Tous les contacts à risque élevé sont appelés quotidiennement par l’équipe de Santé publique. On s’assure qu’elles vont toujours relativement bien et que leur isolement se déroule bien. Concernant les personnes à risque modéré, elles sont appelées au début, au milieu et à la fin de la période d’isolement, et celles à risque faible ne sont pas rappelés systématiquement pendant la période d’auto-surveillance des symptômes. 

Pour d’autres informations, consultez cette entrevue du Dr Yv Bonnier Viger, directeur de la santé publique : https://www.cieufm.com/l-enquete-epidemiologique-est-bien-avancee

Note :

Des services de soutien psychosociaux sont disponibles par RLS. Consulter le répertoire ici  http://ressortgim.ca/covid-19