Jeunes contrevenants

La directrice de la protection de la jeunesse joue également le rôle de directrice provinciale. Dans ce cadre, elle a désigné certains intervenants psychosociaux afin qu'ils agissent en tant que délégués à la jeunesse dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

L'intervention psychosociale auprès de ces jeunes qui ont posé des gestes délictueux s'inscrit en complémentarité avec l'action des autorités judiciaires et autres partenaires dans un double objectif :

  • la responsabilisation du jeune contrevenant à l'égard des conséquences de ses actes;
  • la protection de la société.

Dans ce contexte, les services dispensés visent à faire cesser les comportements délictueux des jeunes contrevenants et prévenir leur récidive, notamment en :

  • traitant leur délinquance;
  • les responsabilisant à l'égard des actes qui leur sont reprochés;
  • favorisant leur insertion sociale;
  • soutenant leurs parents dans l'actualisation et le développement de leurs capacités et compétences parentales.

Ils permettent :

  • d'évaluer la possibilité qu'un adolescent ayant commis un délit bénéficie de mesures alternatives à la judiciarisation dans le cadre du programme sur les sanctions extrajudiciaires, et ce, à la demande du substitut du procureur général;
  • de procéder aux évaluations pertinentes demandées par le tribunal et de lui transmettre un rapport prédécisionnel;
  • d'assurer le suivi des différentes sanctions et peines que le tribunal peut imposer (probation, surveillance dans la communauté, mise sous garde en milieu ouvert ou fermé, etc.).